Améliorer votre connaissance du Gwent #1 : l’affinage de deck


Bonjour à tous, dans ce premier opus d'une série d'articles sur les mécaniques de jeu du Gwent, je vous propose de parler de la mécanique d'affinage de deck.

Qu'est-ce que l'affinage ? Non, on ne parle pas ici de fromage et de la période de maturation pour donner au fromage son goût et sa texture. C'est le mot, qui à mon avis, retranscrit le mieux en français le concept de "deck-thinning". Le "deck-thinning" ou l'affinage de deck est le fait de réduire le nombre de cartes dans sa pioche. C'est un concept particulièrement important dans Gwent.

Une des raisons est qu'il y a peu de mécanismes de pioche dans le jeu. Ainsi chaque joueur va jouer de sa main presque toujours le même nombre de carte : 10 cartes qui lui sont distribuées en début de partie, plus 3 qu'il pioche en début de manche 2 et 3, et une autre s'il joue un espion de type Cantarella ou Yaevinn. Nous voulons alors que les 3 ou 4 cartes que nous piochons en cours de parties apportent le plus de valeur possible. Nous voulons donc récupérer les cartes ors et argents que nous n'avions pas en main de départ et qui généralement possèdent une valeur supérieure aux cartes bronzes, ou les grosses cartes bronzes finishers de type Protecteur de Dol Blathanna. Pour cela, nous allons au cours de la partie (généralement pendant la première manche) affiner notre pioche. En réduisant le nombre de cartes dans la pioche, nous augmentons la probabilité de récupérer les cartes que nous voulons pour la dernière manche. Cela permet donc d'augmenter la régularité de notre decklist : nous avons plus de chance d'avoir les cartes nécessaires pour gagner la partie en début de troisième manche.

carte-gwent (98)
hr

Les cartes d'affinage et pourquoi NG Espion est si fort

carte-gwent (70)

A mon avis, la carte d'affinage ultime est l'Emissaire. Cette carte espionne fondamentale dans l'archétype espion chez Nilfgaard, permet de jouer une des 2 premières unités bronzes se trouvant dans la pioche. Elle retire donc une carte bronze de la pioche, ce qui permet d'augmenter la "qualité" de notre pioche (la proportion de cartes argents et ors dans la pioche) en plus de réduire la taille de notre pioche. Un archétype espion avec Emhyr peut aller jusqu'à jouer 7 fois cette carte, ce qui retire donc 7 cartes bronzes de la pioche (3 Emissaires de base + 2 venants de Ceallach + 2 ressuscités par les Médecins de Vicovaro). Combiné à d'autres mécanismes d'affinage ou de pioche, la liste espion avec Emhyr peut se retrouver en fin de partie avec aucune carte dans sa pioche, la rendant extrêmement régulière et lui permettant d'avoir à toutes les parties ses finishers (Menno + un Infiltré ou le combo Rainfarm + Joachim de Wett + Brigade Nausicaa). C'est entre autres une des raisons expliquant la puissance de cet archétype en ce moment.

D'autres cartes comme les Éclaireur des Stries Bleues, les Arachas ou les Commandos des Montagnes Bleues sont aussi des cartes qui permettent d'affiner la pioche, elles sont directement invoquées de la pioche lorsque le joueur joue certaines cartes, en l’occurrence, une unité Témérienne avec la même force pour les Éclaireur, et jouer une Arachas ou un Commando appellent de la pioche, les autres copies de la carte.

carte-gwent (307)
carte-gwent (6)
carte-gwent (76)
hr

Les désavantages des cartes d'affinage

L'affinage est donc un mécanisme très puissant permettant d'augmenter la régularité et la qualité de notre main pour la manche 3. Pour compenser ce mécanisme, ces cartes ont certains désavantages.

Le mulligan

Lors de la phase de mulligan, nous ne voulons pas de cartes qui peuvent être invoquées de la pioche de notre main telles qu'Ablette ou plusieurs copies des Arachas. Ainsi, avoir ces cartes en main de départ, nous force à les renvoyer dans la pioche par le mulligan et donc réduisent les choix possibles pendant la phase de mulligan. De la même manière, après nos 2 premiers mulligans, il peut être risqué d'utiliser le troisième lorsque nous avons ce type de carte dans la pioche que nous n'avons pas encore blacklisté (vous pouvez aller voir cet article pour plus d'informations sur le mulligan). Il n'est pas rare de se retrouver à récupérer Ablette après notre troisième mulligan. Pour éviter cela, il faut donc ne pas utiliser notre dernier mulligan, ce qui réduit encore les choix que nous pouvons faire.

carte-gwent (146)
carte-gwent (6)

Des cartes de valeurs faibles

Les cartes permettant d'affiner notre pioche ont généralement des valeurs faibles. L'Emissaire vaut -2 points, même si ce n'est pas réellement le cas si nous prenons en compte les synergies avec les autres cartes de l'archétype espion. De même, les Arachas valent de base uniquement 9 points, ce qui est plutôt faible pour une carte bronze.

L'utilisation de cartes argents ou ors

Certaines cartes permettant d'affiner la pioche peuvent aussi occuper un slot argent ou or dans la decklist comme par exemple Ablette ou Aelirenn. Ces cartes ont, comparées aux autres cartes argents, une valeur de base extrêmement faible, mais il faut prendre en compte le fait que ces cartes seront invoquées avec l'utilisation d'autres cartes qui verront alors leur valeur "améliorée" par l'apparition de la carte supplémentaire. Malgré ce fait, ces cartes vont occuper un slot qui aurait pu être utilisé par une carte avec une valeur de base beaucoup plus importante.

carte-gwent (92)
carte-gwent (305)

L'affinage conditionnel

Les cartes comme l'Éclaireur des chasseurs de dragons ou la Jeune guerrière du clan Heymaey sont des cartes permettant d'affiner la pioche mais sous la condition qu'une unité soit présente à la fois dans la pioche et sur le terrain. Ce sont des cartes très puissantes mais qui nécessitent des conditions particulières pour effectuer un affinage.

Piocher ce genre de carte en fin de partie lorsque nous n'avons  pas d'unité à invoquer de la pioche car nous ne possédons pas de copie dans notre main ou que nous avons déjà invoqué toutes les copies des cartes bronzes n'est jamais bon pour aller chercher la victoire.

hr

Ne pas aller dans l'excès

Il est aussi dangereux d'affiner à l'extrême sa pioche dans certains match-ups. Par exemple, contre une liste meule dont le but est de faire piocher toutes les cartes à son adversaire, affiner sa pioche revient à aider son adversaire à gagner. Il peut dès qu'il n'y a plus de cartes dans la pioche de l'adversaire jouer Tibor Eggebracht en toute impunité ou encore les Divisions Magne et augmenter son card advantage.

carte-gwent (207)

Le fin mot de l'histoire

En conclusion, utiliser des cartes permettant d'affiner sa pioche permet d'augmenter la probabilité de récupérer les cartes que nous voulons dans notre main, mais cet affinage a un coût qu'il faut prendre en compte lorsque nous incluons ces cartes dans notre decklist.

Dans le prochain article, nous verrons le concept de "Card advantage" dans le contexte de Gwent. Je vous dis donc, à bientôt et bon Gwent !

À propos de l’auteur, Gnarck

GnarckUn singe

8
0
Partagez l'article si vous appréciez notre travail

1 Commentaire

  1. SauronVador
    Répondre

    Vivement le prochain article, celui-ci est super !

    0

    0

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags et attributs <abbr title=« HyperText Markup Language »>HTML</abbr> suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez informé !

Rendez-vous tous les samedis pour retrouver nos articles du Gwent uniques et captivants à partir de notre newsletter hebdomadaire.

Merci, vous êtes bien inscrit !