Avis de joueurs #1 : la mécanique de lock


Nous lançons une nouvelle mini-série d'articles sur les mécaniques du jeu. Pour ce faire, nous allons recueillir l'avis des joueurs sur les différentes facettes du Gwent, sur les actions qui potentiellement vont être gamebreaker, ou parfois, une fausse bonne idée.

hr

Aujourd'hui, penchons-nous en compagnie de R3m_ark sur une mécanique autrefois quasi auto-include dans tous les decks. Elle fait son retour de façon sporadique, je veux parler de la mécanique de lock. D'après vous, est-elle équilibrée, est-elle oubliée, a-t-elle encore sa place dans le jeu ? 

MacLogan

Le lock était une mécanique récurrente à l'époque car la méta le voulait, il y avait des cartes comme Villentretenmerth qui étaient populaires et la force des locks de faction (carte argent) était correcte comparée à la force actuelle que peut avoir une carte bronze à l'heure actuelle.

Les locks en l'état ne peuvent pas être inclus à l'aveugle dans un deck car la valeur qu'elles peuvent avoir peut être élevée comme être une basique avec juste un body inférieur à une carte bronze, ou tout simplement car d'autres argent sont plus intéressantes et synergisent mieux avec un archétype, que viendrait faire un Auckes dans un deck alchimie Calveit ?

Shadourow

Le lock, est inutilisable sous forme bronze. Les menottes de diméritium sont inutilisables car beaucoup trop faibles en elles-mêmes : 4 points seulement quasiment jamais rentables, et chaque faction possède une carte argent, qui, en plus du lock, a un effet bonus sensé rendre la carte intéressante même sans cible à lock. De ce coté-là, les différentes factions sont très inégales, et seules RdN et Monstres ont réellement une carte argent pouvant lock avec un effet bonus intéressant : - Margarita permet en plus de lock de reset, ce qui en fait une carte couteau-suisse pouvant éventuellement être jouée sans gros risque (pouvant même potentiellement soigner un allié) - Morvudd, comparable, divise par deux la force d'un adversaire, effet situationnel, mais qui la rend également polyvalente (moins que Margarita néanmoins) Pour les autres, en revanche, c'est tristesse absolue : - Ciaran (ST) fait un effet de mouvement, sans synergie avec les decks Scoia'tael meta, et dérangeant rarement l'adversaire. - Auckes (NG), si on ignore le fait que le seul deck Nilfgaard du moment se passe amplement de lock des engines grâce à ses puissants removal Vipères, est très inégal et passe de la triste carte à 7 au monstre aux deux lock lorsqu'ils sont utiles (Espadon en pleurerait, mais est ce que ça gênerait vraiment quelqu'un d'autre ? Dagon Deathwish, peut-être ?) - Donar (SK) qui a l'effet annexe de voler une carte du cimetière adverse, ce qui, fort ironiquement, ne gênerait principalement qu'un adversaire de Skellige lui-même, puisque, les autres decks utilisant leur cimetière (NG alchimie, Dagon deathwish) sont assez flexibles sur cette utilisation.

16220800

Et finalement, même si le lock passe, bien souvent, un simple removal n'aurait pas fait un travail semblable la plupart du temps ? Sauf quelques exceptions non réellement impactantes à mon goût (c'est très utile de lock Cerys, mais est-ce indispensable de risquer de jouer un lock pour elle ?), et 3 locks sur les 5 n'ont même pas un plan de secours au cas où leur lock s'avère inutile (paie ton argent à moins de 10 !) Pour moi, il faudrait penser à retravailler a minima, ces 3 cartes, voire les 5 pour revaloriser le lock indirectement. En revanche, je ne sais pas comment cela pourrait être fait exactement : en "choose one" comme Letho : Tueur de roi ? Ou en gardant l'ancienne forme mais proposant des effets plus stables ? Par exemple, "améliorer de 5 si c'est un allié, infliger 5 dégâts si c'est un ennemi" ? Ce qui est réellement triste, c'est que les factions possédant de bons locks savent déjà jouer de très bons removal (une machine, un cyclope, ça te détruit un engine en moins de deux !), en revanche, regardez ce pauvre Skellige. Peut-être ai-je tord, mais remanier un peu ce Donar et je pense qu'il pourrait éventuellement être joué, la faction manque actuellement cruellement de moyen d'interagir avec l'adversaire.

JeanQuiche

Pour le coup le lock est une mécanique que j'aime vraiment beaucoup. La mécanique de silence est présente sur tous les jeux de cartes (je crois ? j'ai pas une expérience énorme dans ce domaine donc je m'avance peut être un peu), et je trouve que c'est naturel qu'elle soit présente sur le Gwent. Pour moi, elle n'est pas assez efficace dans l'état actuel du jeu, car on ne peut pas en avoir assez pour gérer toutes les cartes maîtresses adverses, et si c'était le cas ça serait sans doute trop fort. Pour répondre plus concrètement, je pense qu'elle est équilibrée, mais un peu trop faible, qu'elle est justement peu jouée, ce qui peut donner l'avantage de la surprise quand tu l'utilises, et elle a définitivement sa place dans le jeu, car le jeu repose sur les capacités passives de nombreuses cartes, et que les supprimer est donc une réponse logique qu'on doit pouvoir avoir.

Osymandias

carte-gwent (86)

La mécanique de lock est une mécanique super intéressante dans Gwent car elle permet de gérer des cartes problématiques "à effet" sans pour autant passer par la case destruction de la carte (dans le sens mise au Cimetière et pas rework).

Est-ce que la mécanique est équilibrée ? Oui, je pense qu'il faut considérer le lock non pas comme une mécanique de jeu complète mais comme une mécanique de jeu tech. Je m'explique : On ne va pas créer un deck entier basé sur le lock, ça n'aurait pas de sens, d'une part parce qu'il n'y a pas assez de cartes et d'autre part car les locks existants ont une valeur beaucoup trop faible pour qu'un deck basé sur les locks soit viable. Le lock est donc une carte que tu mets dans ton deck pour battre certains match-ups spécifiques donc c'est une mécanique de jeu tech.

Le lock est-elle une mécanique oubliée ? Non, le gros problème du lock, et c'est comme toutes les cartes/mécaniques tech : ça dépend de la méta. Actuellement la méta de Gwent est une course au tempo et aux unités atteignant leur plein potentiel dès qu'elles touchent le board (ie déploiement) et le deck SK maudit en est le meilleur exemple. Dès que l'on aura une méta plus portée sur les mécaniques de jeu à timer ou se réalisant en fin ou début de tour, les locks retrouveront un intérêt. On me répondra, oui mais le deck SK espadon/drakkar domine la meta avec le deck machine de guerre Henselt qui sont deux decks qui nécessite un setup avant d'atteindre un plein potentiel.

C'est vrai mais le lock n'est pas joué car la mécanique de fin de tour vient des cartes bronzes. Lockez un Drakkar et votre adversaire en jouera un autre. La solution consisterait-elle à jouer plusieurs locks ? Les locks argent ont une value de 7 environ et les locks bronze max de 4 et qu'il faut tutorer pour être vraiment utiles. Ce n'est donc pas rentable car pendant que vous faites des petits tours à 7 de force votre adversaire ne vous attendra pas pour faire monter la sienne.

hr

Comment pourrait-elle évoluer selon vous ?

MacLogan

Mon idée serait de faire des locks, une carte à choix, garder leurs effets actuels, mais ajouter une seconde option, un peu comme Isengrim : Brigand, Kiyan ou même les mages de faction (Ida, Detmolt)... ça permettrait d'avoir une seconde option si aucune cible n'est intéressante. À moins qu'une carte avec un effet gamebreaker ne refasse apparition à plus grande échelle, les cartes à lock ne sont pas prêtes d'être rejouées.

Shadourow

Pour moi, la question est : "Pourquoi jouerais-je un lock en plus d'un removal ?" et ces raisons sont bien trop rares pour justifier d'en jouer dans monstre ou RdN.

JeanQuiche

Pour l'évolution possible de la mécanique de lock, c'est une question compliquée, comme je l'ai dit, je pense qu'elle ne doit pas être trop nombreuse, et à la fois, elle doit être un peu améliorée, vu que dans le jeu actuellement, sa présence n'est clairement pas assez forte. Je pense que le lock de Radovid est un bon exemple de ce que la mécanique pourrait devenir de manière générale, pour être plus forte mais pas OP non plus. On a d'autres cartes de lock qui pourraient donner d'autres pistes pour le lock, je pense à Margarita des Royaumes du Nord, ou à Geralt : Yrden, cependant, le lock doit à mon sens rester une gestion à utiliser "vite" si le besoin est fort. Le reset des deux cartes que je cite est leur particularité, et c'est ça qui les rend intéressantes, on ne peut pas envisager une mécanique de "remise à zéro" dans le lock, ça doit rester dissocié, à mon sens. Pour conclure, la mécanique est unique sur le Gwent, et ne doit pas se mélanger à d'autres (comme le reset), et je pense que la seule amélioration qu'elle pourrait recevoir, sans la dénaturer, serait d'infliger quelques points de dégâts au moment du lock.

carte-gwent (125)

Osymandias

Le lock sera vraiment joué lorsque les cartes argent et or auront des mécaniques intéressantes autres qu'un effet de déploiement fort. Le cas d'Imlerith Sabbat est parfait comme exemple. La carte avait un effet sur le temps suffisamment puissant pour que certains joueurs se décident à rejouer des locks.

La mécanique de lock a sa place dans le jeu et on la verra revenir si le studio décide de promouvoir à nouveau les mécaniques poussées telle que celles d'Imlerith Sabbat.

hr

Et vous que pensez-vous de la mécanique du lock ? Faut-il l'améliorer et comment ? Donnez votre avis dans les commentaires de cet article !

À propos de l’auteur, Gnarck

GnarckUn singe

11
0
Partagez l'article si vous appréciez notre travail

7 Commentaires

  1. SauronVador
    Répondre

    Oui, le retour des articles ! Autant je suis 100% d’accord avec Shadourow sur le début d’article, autant l’ajout d’un effet complémentaire me semble utile, intéressant, plus que simplement causer quelques points de dégâts. Le lock a toujours été intrigant : ce sont (en général) des cartes argents qui faussent des cartes bronze, voire or. Locker une “Yennefer conjuratrice”, une “Triss papillons” ou un “Imlerith Sabbat”, c’est le summum ! Bon, les “Ciri impératrice” sont moins jouées, donc les locks sont moins utilisés contre cette carte (le bonheur d’en sortir en fin de manche). Franchement je pense juste que la méta n’est pas adaptée aux locks, surtout à cause des cartes qui snipent les unités risquées. En effet les decks comme NG alchemy n’ont que faire d’un lock, et les ST échanges peuvent largement se débrouiller car leurs capacités s’activent instantanément. Je crois sincèrement que le lock devrait empêcher une capacité, mais aussi retirer les statuts comme “Elfe” (pour réduire les “Avants-garde Vrihedd”), “Bête” (Moonlight), etc ! Il y a tellement moyen d’améliorer le lock sans le buffer, et de garder des mécaniques de jeu stables. Le Letho (tout court) qui double lock et draine, bah, il n’est utilisé qu’avec Régis/Coehoorn. Et encore, plus maintenant !

    0

    0
  2. SauronVador
    Répondre

    (((Je mets ce second commentaire non ps au sujet de l’article mais pour celui qui “approuve” les commentaires : à quoi ça sert l’approbation ? Si vous ne faites pas confiance à la communauté, bah c’est réciproque. Après vous faites comme vous voulez mais ça aide pas d’écrire un commentaire et de lire “Votre commentaire est en attente d’approbation.”. Voilà, c’est tout ^^ )))

    1

    0
    • LHaoru
      Répondre

      On est en train de discuter de ta remarque que je trouve, personnellement, très pertinente 🙂

      2

      0
      • SauronVador
        Répondre

        Bon, je disais ça comme ça, mais (j’ai beaucoup moins d’expérience que vous à ce sujet) je pense que vous pouvez avoir confiance en la communauté pour ne pas écrire de bêtises, et, au pire, remettre comme c’est actuellement si ça fonctionne mal. De toute façon, je pense que vous êtes capables de détruire les commentaires déplacés au pire, qui se font remarquer dans tous les cas, reports, etc. Je veux pas vous embêter avec ce sujet, hein ?! 🙂

        0

        0
        • Mat
          Répondre

          Bonjour, on a toute la confiance de la communauté 😉 c’est simplement que les réglages d’origines n’ont pas bougés depuis l’ouverture du site, il y aura des news prochainement 🙂

          2

          0
  3. RsteLhamhuerthe
    Répondre

    Article sympa, apres de mon point de vu du bas de l’échelle, d’ailleurs il fait beau là haut ?, le lock n est pas une mécanique indispensable je ne suis pas tombé sur un deck ou je me suis dit ha mince si j’avais eu un lock j aurai pu gagner

    0

    0
  4. Thorcks
    Répondre

    C’est qui MacLogan !?

    2

    0

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags et attributs <abbr title=« HyperText Markup Language »>HTML</abbr> suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez informé !

Rendez-vous tous les samedis pour retrouver nos articles du Gwent uniques et captivants à partir de notre newsletter hebdomadaire.

Merci, vous êtes bien inscrit !