Le dessous des cartes : Geralt : Aard & Igni


Bonjour à tous et bienvenue dans le premier article d'une petite série dédiée au décryptage de cartes du Gwent. Je vous propose de découvrir les liens qui existent entre les cartes du jeu et l'univers dont ces cartes sont inspirées. Le gameplay de certaines de ces cartes découle directement des objets ou personnages qu'elles représentent, voici donc un premier décryptage de carte gold avec aujourd'hui la présentation des cartes Geralt : Aard et Geralt : Igni.

 

Les signes des sorceleurs

Comme tout bon sorceleur qui se respecte, Geralt est un mutant doté de capacités physiques surhumaines suite aux transformations qu’il a subit lors de sa formation. En plus de leurs talents d’escrimeurs hors-pair, les sorceleurs sont capables suivant l’état de leur mutation d’utiliser certains sortilèges mineurs, même si leur puissance magique est incomparable à celle d’un véritable mage. La plupart de ces sortilèges ne requièrent aucune incantation ni formule magique, la concentration alliée à un geste précis de la main suffisent amplement, c’est d’ailleurs pour cette raison que les sorceleurs ont nommé ces sortilèges “signes”. Ils n’ont besoin que d’une main libre pour les formuler, ce qui est particulièrement pratique en combat lorsque l’autre main est occupée par une épée. Nous allons voir aujourd’hui deux des signes les plus offensifs parmi l’arsenal des sorceleurs : Aard et Igni.

De gauche à droite : Quen, Igni, Yrden, Aard & Axii.

Geralt : Aard

Dans l’univers The Witcher, le signe d’Aard est un sortilège qui génère une poussée télékinésique dans une direction donnée. Il permet de repousser des obstacles, de projeter ou désarmer des adversaires et même d’éteindre les feux. L'intensité de la poussée dépend de la capacité de concentration de celui qui jette le sort ainsi que de la force expulsée et peut s’avérer impressionnante du fait de sa simplicité d’éxécution. Geralt se sert de ce signe à maintes reprises, que ce soit dans les livres comme par exemple lors de son combat avec la strige dans la nouvelle “Le dernier voeu”, ou encore dans les jeux-vidéo lorsqu’un ennemi doit être mis à terre ou désarmé, comme les algoules que l’on rencontre assez tôt dans l’aventure de The Witcher 3 : Wild Hunt.

Dans le Gwent, la manifestation de la poussée télékinésique se caractérise par le déplacement forcé de plusieurs unités d’une ligne à une autre avec quelques dégâts, ce qui est une translation directe du signe tel qu’il est représenté dans les livres et les jeux-vidéo The Witcher. Le nombre d’unités déplaçables ainsi que les lignes pouvant être affectées ont changé depuis la bêta fermée, mais le gameplay intuitif de cette carte représente fidèlement le sort tant utilisé par Geralt, une traduction fidèle de l’univers en mécanique de jeu.

Geralt : Igni

Dans l'univers The Witcher, le signe d’Igni est un sortilège qui génère une explosion pyrokinétique dirigée sur une cible, son intensité peut considérablement varier. Il permet tout aussi bien d’allumer un feu que d’incinérer un ennemi voire un groupe d’ennemis. Sa force de destruction en fait un signe particulièrement offensif comme le signe d’Aard, mais ses utilisations en combat sont peu fréquentes dans les livres du fait de l’énergie réclamée pour provoquer une incinération sur un ennemi, en revanche Geralt s’en sert à certaines reprises pour allumer des bougies ou encore réparer des objets.

La manifestation de l’explosion pyrokinétique d’Igni se caractérise par la destruction des unités adverses les plus puissantes sur une ligne donnée, cette destruction s’accompagne de flammes qui apparaissent de part et d’autre de la ligne ciblée. Cette mécanique de gameplay est à l’origine une version ciblée de la carte “incinération” qui consiste également à détruire les unités les plus puissantes mais indépendamment d’une ligne ou d’un camp donné, incinération étant lui-même un sortilège tiré de l’univers. Le gameplay de cette carte symbolise clairement ici la plus puissante utilisation possible du signe qui en est faite dans l’univers de The Witcher. L’animation réalisée pour l’effet de la carte renforce cette sensation de connivence avec l’univers lorsque les flammes balayent alors la ligne adverse ciblée.

Cartes & personnages relatifs

Actuellement un autre signe de sorceleur est disponible dans le jeu mais sous la forme d’une carte spéciale bronze : le signe de Quen. Dans l’univers, ce signe défensif permet de former une barrière protectrice autour du lanceur qui le protégera des dégâts pour une courte période, voire même de renforcer sa résistance aux élixirs magiques le temps de l’absorption. Geralt s’en sert à différents moments notamment pour se protéger de nuées de flèches ou encore des projectiles lors d’explosions. Ce “bouclier” se traduit dans le jeu par la présence d’une orbe placée au sommet de la carte ciblée qui le protège d’un potentiel coup porté avant de disparaître.

Il existe d’autres signes présents dans l’univers qui ne sont pas (encore) présents dans le Gwent : les signes d’Yrden, d’Axii et d’Héliotrope, ce dernier n’apparaît que dans The Witcher 2 : Assassins of Kings ainsi que dans quelques passages des livres comme lors du combat de Geralt face à une Brouxe dans la nouvelle “Un grain de vérité” et lui permet d’amortir sa chute. Yrden sert respectivement de barrière protectrice mais également de piège tendu au sol, et Axii permet de générer une vague psychique permettant de désorienter les ennemis voire de les hypnotiser pour les contraindre à sa volonté. Enfin, Il existe une version combinée des deux signes Aard et Igni qui n’apparaît dans aucun jeu-vidéo, baptisé Aagni qui est une puissante déflagration qui balaye tout ce qui se trouve sur son passage, ne laissant qu’une fine pellicule de cendres dans l’air derrière elle. Peut-être à l’avenir de nouveaux mécanismes seront imaginés afin de transposer avec la même efficacité certains de ces signes, caractéristiques des sorceleurs.

Et vous, que pensez-vous de la représentation des signes dans le Gwent ?
Souhaiteriez-vous voir de nouveaux signes apparaître en cartes ?

 

Je vous laisse d’ailleurs choisir la prochaine carte à décrypter : Gaunter de Meuré ou Ciri : Ruée ?
N’hésitez pas à poser vos questions sur les cartes et leurs personnages, ensemble nous tenterons d’en comprendre les liens !
D’ici là bon jeu à tous !

À propos de l’auteur, aFamousToucan

AFamousToucan"Dire qu'un Couvin c'est moche, c'est comme dire que la merde n'a pas bon goût. C'est pas très loin de la réalité, mais c'est pas tout à fait vrai."

10
0
Partagez l'article si vous appréciez notre travail

5 Commentaires

  1. SauronVador
    Répondre

    Gaunter ! Gaunter ! Gaunter !

    3

    0
  2. Lord of Rivia
    Répondre

    Birna Bran !

    2

    0
  3. WaRLoCK
    Répondre

    Vilgefortz !!!

    2

    0
  4. Thorcks
    Répondre

    Souhaiteriez-vous voir de nouveaux signes apparaître en cartes ?
    Ce ne serais pas complet sans Yrden et Axii ! 🙂

    4

    0
  5. Répondre

    Moi j’avais une idée justement quand aux nouvelles cartes en rapport avec les signes du sorceleur et le Lore :
    Géralt: Yrden (Valeur: 5 ou 6 / Effet: Réinitialise les unités du côté opposé à cette ligne puis leur inflige 1 point de dégât)
    Géralt: Axii (Valeur: 9 ou 10 / Effet: prend le contrôle le l’unité bronze la plus faible du côté opposé)

    Sinon Gaunter de Meuré pour la prochaine carte ! ^^

    3

    0

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags et attributs <abbr title=« HyperText Markup Language »>HTML</abbr> suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez informé !

Rendez-vous tous les samedis pour retrouver nos articles du Gwent uniques et captivants à partir de notre newsletter hebdomadaire.

Merci, vous êtes bien inscrit !