Pourquoi Gwent est-il le meilleur CCG online ?


Cet article est une contribution de Owiiiii (Twitch/Twitter) et nous l'en remercions.

Bonjour à tous,

Fort de mon expérience dans les CCG, ayant joué à Magic, Hearthstone, The elder scrolls, Shadowverse, Eternal, Mythgard, Might and Magic : Duel of Champions ou encore Faeria, je vous partage mon avis sur ce qui est pour moi le CCG le plus réussi du moment et les raisons d'y jouer.

1. Les graphismes

On ne va pas se mentir, les graphismes c'est la première chose qui nous captive dans un jeu vidéo.

Gwent est basé sur l’un des (le ?) meilleurs jeux RPG de tous les temps, The Witcher, lui-même issu d'une saga épique de fantasy polonaise. On y retrouve donc l'univers sombre des romans et des jeux, les personnages emblématiques, les monstres, l'atmosphère, la musique et les bruitages. Inutile de vous dire que tout est au rendez-vous pour respecter ce monument de la culture vidéoludique et littéraire.

En effet, pour ceux qui ont participé à la bêta et ses graphismes minimalistes, depuis Octobre 2018 Gwent a complètement fait peau neuve, faisant passer certains CCG au rang de jeux pour enfants. Les cartes sont plus grandes, mettant en valeur d'autant plus les sublimes illustrations, et l'aspect vieilli, presque déchiré, colle parfaitement avec l'ambiance du monde de The Witcher. Par ailleurs, le mode "animé" des cartes rajoute encore de l'immersion et nous plonge dans un fragment d'histoire. Aviez-vous remarqué Keira Metz en arrière plan sur la carte de Lambert ?

 

2. Le but du jeu

 

Dans Gwent, il n'est pas question de descendre les points de vie du héros adverse. Certes vous vous battez avec et contre un leader mais le but est d'accumuler plus de points sur votre côté du plateau que votre adversaire, et ça c'est assez original ! Vous pouvez bien sûr interagir avec les unités grâce à différents mécanismes et capacités, créatures et cartes spéciales, et même avec le pouvoir de votre leader.

Autre chose d'assez unique, il n'y a pas de "courbe de mana" à la manière de Hearthstone. Lorsque vous construisez vos decks, si vous souhaitez jouer votre carte la plus forte dès le premier tour, vous pouvez. La construction d'un deck se fait en fonction du nombre de provisions attribué à chaque leader, en sachant que chaque carte aura un coût plus ou moins important. Ainsi vous ne pouvez pas inclure toutes les cartes cheatées dans un même jeu sans faire de compromis, et ça c'est révolutionnaire.

 

3. Le temps d'une partie

Une partie de Gwent se joue en 2 manches gagnantes. Je t'entends toi au loin dire que ça doit être long ! Eh non !

Dans Gwent tu ne peux pas faire durer une partie indéfiniment en piochant des cartes, remplissant ton deck ou avoir des points de vie à n'en plus savoir quoi en faire comme dans certains jeux. Tu joueras la plupart du temps 16 cartes de ton deck et tu ne peux en jouer qu'une par tour... donc 16 tours, c'est le temps maximum d'une partie de Gwent puisque les cartes faisant piocher plus que ce qui est prévu sont d'une part rares et d'autre part très chères en provisions.

 

4. La RNG

Haaaaa le point le plus sensible... Et si je vous disais que Gwent est le jeu où la RNG (Random Number Generator) est la plus faible et de loin ?

En effet votre deck possède 25 cartes. Comme dit précédemment vous allez en jouer 16. Vous avez des tutors (i.e. cartes permettant de jouer une autre carte directement depuis votre deck) dans le jeu et des cartes qui font défausser et piocher pour optimiser la main.

En plus de ça le mulligan est unique. En 1ère manche, si vous commencez vous pouvez mulligan 3 cartes (2 pour l'adversaire en fonction de qui pose la première carte). Pour la 2ème et 3ème manche vous pouvez mulligan aussi 2 cartes + 1 carte pour chaque carte à partir du moment où vous en avez plus de 7 en main, de quoi encore plus optimiser vos sorties. De plus, les cartes avec des effets aléatoires sont minoritaires et finalement très peu jouées au vu de la stabilité générale des decks.

 

5. L'économie

 

Qui a déjà lâché un jeu car avoir toutes les cartes demandait soit un temps fou soit de vider son compte en banque ? Eh bien dans Gwent rien de tout ça ! En quelques mois de jeu la collection entière peut vous appartenir sans débourser un kopeck !

Vous recevez des petites quantités de fragments ou minerais à chaque partie, ainsi que des points de récompense toutes les 6, 12 et 24 manches remportées de la journée. En sachant que l'on peut gagner une manche sans gagner la partie, le jeu ne vous oblige donc pas à gagner, surtout en tant que débutant. Ces points de récompense viendront alimenter des arbres de compétences afin d'obtenir des ressources, de nouveaux leaders ou skins, des barils de cartes (oui des barils !), des avatars etc... De plus le mode arène est assez généreux, en effet si par exemple vous arrivez à enchaîner les 9 victoires, vous obtiendrez en moyenne l'équivalent de 8 barils.

Enfin, il existe aussi un programme de parrainage pour faciliter la progression des nouveaux joueurs. L'utiliser vous rapportera 20 barils premium, 15 points de récompense, 5 tickets pour l'arène et 5 cartes légendaires animées au total. Aussi n'hésitez pas à contacter un joueur de la communauté pour qu'il vous donne le lien de parrainage avant de commencer le jeu.

 

6. La diversité des jeux

Gwent vous propose 5 factions : Monstres, Skellige, Nilfgaard, Royaumes du Nord et Scoia’tael. Avec actuellement 6 leaders aux capacités uniques par faction, cela vous fait 30 choix possibles de héros pour vos decks. Un deck ayant toujours une faiblesse contre un autre, vous retrouverez forcément des combinaisons de jeux souvent différentes.

Pour ceux en Rang Pro, ou alors ceux qui l'ambitionnent, il faudra aussi faire preuve de diversité puisque votre score total (et donc votre rang sur le ladder) correspondra au score cumulé de vos 4 meilleures factions. Impossible donc de se concentrer sur un seul deck ou une seule manière de jouer !

 

7. Un circuit pro qui se respecte

 

La 1ère saison professionnelle de Gwent comprend 8 opens à 25 000$ de dotation, 4 challengers à 100 000$ de dotation et un championnat du monde à 250 000$ de dotation. Soit une dotation globale de 850 000$. Plutôt pas mal pour un début.

Le principe est simple : vous gravissez les rangs jusqu'à atteindre le rang Pro, vous vous retrouvez ensuite dans le classement mondial où des "Crown Points" vous seront attribués à la fin de chaque mois si votre position le permet. Grace aux points récoltés, vous pouvez vous qualifier aux tournois cités ci-dessus mais aussi à des compétitions qualificatives.

 

8. Une communauté fleurissante

Gwent gagne du terrain dans le monde des CCG, CDProjekt écoute ses joueurs et est proche de ses créateurs de contenus, le nombre de vues du jeu sur Twitch est en constante augmentation depuis la refonte du jeu d'Octobre 2018. Depuis plus longtemps encore, un système de récompenses pour les spectateurs existe et délivre aléatoirement et ponctuellement 50 poussières de météorite ou 3 barils.

Durant les tournois de la saison pro, certains créateurs de contenu ont déjà été invités à participer à l'animation de l'événement, sur place. Des cosplayers y interviennent, dont un français (le Jaskier ci-dessus) dont le costume a été réalisé par une cosplayeuse française dont vous pourrez retrouver l'interview chez nous !

La 1ère extension du jeu, "Crimson Curse", est sortie récemment pour le plus grand plaisir des joueurs, on y retrouve 101 nouvelles cartes, 1 nouveau leader par faction et bien sûr des nouveaux arbres de récompenses. Cette sortie d'extension a mis la communauté en effervescence, avec des leaks de la part des créateurs de contenu qui ont pu être originaux comme celui-ci.

 

Alors, es-tu convaincu pour essayer le jeu ? 🙂

À propos de l’auteur, Horrorius

HorroriusAdministrateur pour la White Wolf League.
Défenseur de la chocolatine.
Cultiste pour un monde rempli de decks Uma.

8
0
Partagez l'article si vous appréciez notre travail

1 Commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags et attributs <abbr title=« HyperText Markup Language »>HTML</abbr> suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez informé !

Rendez-vous tous les samedis pour retrouver nos articles du Gwent uniques et captivants à partir de notre newsletter hebdomadaire.

Merci, vous êtes bien inscrit !